Visite de la Maison des Arts pour les Journées du patrimoine 2009


La ville de Saint-Herblain a pris part pour la première fois aux Journées nationales du patrimoine les 19 et 20 septembre 2009.
L’évènement s’est articulé autour de 4 grands axes :
o l’ouverture exceptionnelle de lieux ;
o l’organisation d’évènements culturels dans des lieux insolites ;
o la mise en valeur de la mémoire des habitants ;
o la découverte du patrimoine de demain, innovant dans son architecture.
C’est dans le cadre de ce dernier axe que le chantier de la Maison des Arts a de nouveau ouvert ses portes.
Les visites étaient animées par l’architecte du lieu Jean-Pierre MACE de l’agence TETRARC, qui a exposé à la fois les enjeux en terme de développement urbain liés à ce bâtiment, ainsi que sa démarche artistique.
Au total, 58 visiteurs ont profité des trois visites guidées du week-end.



Courant d’arts chez Ernest : les actions à sortir du tiroir


Courant d’arts chez Ernest n’a pas dit son dernier mot cette année. De nombreuses actions sont encore à découvrir et à inventer ensemble. Quelques unes trottent déjà dans la tête des coordinateurs :

 Chronik Musik
Suite à l’intervention d’un journaliste/critique portant sur les méthodes de rédaction, la capacité de synthétiser, de porter des nuances et des références, les élèves sont invités à défendre un artiste, un album en écrivant des chroniques de disque. On souhaite ici : inciter les élèves à être critiques et curieux, élargir leurs horizons musicaux et développer leurs compétences rédactionnelles, leur élocution.
Matières concernées : Français, Education musicale, Langues vivantes

 Prises de textes
Dans le cadre de différents cours ou bien de manière volontaire (Printemps des poètes), les collégiens sont invités à écrire. L’idée est ici d’accompagner la mise en voix de ces écrits. Ils seront mis en voix par les élèves eux-mêmes (accompagnés par les intervenants appropriés), mais également par deux groupes amateurs répétant au Terminus 3 et par la poétesse Ana Igluka. Ces « Prises de textes » donneront lieu à des rencontres avec les artistes, des mini-concerts, des ateliers d’écriture et un travail d’interprétation sous différentes formes.
Matières concernées : IDD Histoires à danser, Education musicale, Français

 Musik Mobile
Courant d’arts chez Ernest invite les élèves à se questionner sur leur rapport à la musique, et plus globalement au son. Musik Mobile s’inscrit aussi dans cette démarche. Les classes mobilisées sur cette action vont créer dans l’atelier SEGPA des installations plastiques sonores et musicales qui seront ensuite exposées au sein du quartier de la Harlière.
Matières concernées : Métallerie et métiers techniques, Arts plastiques

D’autre part, la Direction des Affaires Culturelles, Onyx La Carrière et Trempolino travaillent toute l’année avec de nombreux artistes, il y aura donc de nombreuses possibilités de rencontres entre les collégiens et des artistes français et internationaux.

Le projet Steeldrum


Le projet culturel de la Maison des Arts n’a pas attendu l’inauguration du bâtiment pour se manifester concrètement. Le dispositif intitulé « Steeldrum dans les écoles ZEP » s’inscrit dans le plan d’action culturelle de la future structure.

Depuis septembre 2008, la musique se met en pratique dans les écoles et collèges ZEP de Saint-Herblain avec un instrument original : le steeldrum. Cet instrument a une dimension festive qui permet aux élèves de se l’approprier plus rapidement. Son apprentissage s’appuie sur une tradition orale et n’exige aucune formation musicale préalable. « Les élèves en difficultés en classe peuvent tout à fait s’épanouir dans cette activité, souligne Jean-François Fourichon, directeur de l’Ecole de musique. Pour certains, c’est l’occasion de se réconcilier avec le temps scolaire. » La notion de plaisir est au centre de cette activité, même si celle-ci permet également de travailler sur la mémoire, la concentration, l’écoute, etc.






Cette année, plus de 300 élèves de CM1, CM2 et 6ème ont joué du steeldrum deux fois par semaine sur le temps scolaire avec Abdel Zedira, professeur à l’Ecole de musique. Lors de la fête de l’école de la Harlière, le 27 juin, les personnes présentes ont pu profiter du résultat de leur travail. Les classes de l’école de la Rabotière, de la Harlière et de la Sensive se sont produites pour le plus grand plaisir de tous.

Ecoutez des extraits de leur prestation (Harlière, Sensive, Rabotière)
tilidom.com


Extraits de la restitution lors de la fête de l'Ecole de la Harlière le 27 juin 2009



Pour en savoir plus : http://www.ecoledemusique.saint-herblain.fr/

La Grande Aventure d’Andy Emler


Cette année, le festival Soleil Bleus accueille Andy Emler, grand spécialiste de l’improvisation, pour une Grande Aventure.

Cette Aventure Artistique exceptionnelle rassemble des professeurs et élèves de l’Ecole de Musique de Saint-Herblain et des musiciens intervenants de Terminus 3. Andy Emler propose à l’ensemble des participants un travail donnant vie et expression à l’ensemble des instruments et instrumentistes. Il invente un langage et donne des clés pour orchestrer et faire vivre l’improvisation des musiciens acteurs de ce projet. Par cette Aventure, il souhaite donner à ces musiciens des outils pour développer eux-mêmes et auprès de leurs publics les techniques de l’improvisation.

Cette Grande Aventure a permis la création d’une session musicale expérimentale, partagée avec le public du festival Soleils Bleus le 3 juillet 2009.

Les Aventures Artistiques



Depuis quelques années, le festival Soleils Bleus sert de cadre à de nouvelles formes musicales, parfois surprenantes et inédites : les Aventures Artistiques. Découvrez la version 2009 !


Grande Aventure : Eric LE GROUX : direction, guitare et chœurs – Simon LECOINTE : guitare – Mélissa ROBARD : chant et basse – Julien RZETELNY : batterie et percussions – Cécilia YACTAYO : harpe – Frédéric GAHINET : saxophone ténor

Petite Aventure : Didier ROBARD : direction, basse et batterie – Lauriane GOUIL : harpe – Yessine FEKI : saxophone – Sylvie MATELIER : percussions – Jérôme MOISAN : basse électrique

Ecoutez Voyage, composé et interprété par les musiciens de la Grande Aventure (4’43)
tilidom.com

Les Aventures Artistiques sont des petites formes musicales où quatre à cinq musiciens amateurs de niveaux, d’âges et d’horizons divers, qui n’auraient pas forcément l’idée de travailler ensemble habituellement, se rencontrent pour mettre en place une création originale. Ces formations éphémères, créées par tirage au sort, sont composées de musiciens issus de Terminus 3 et de l’Ecole de Musique de Saint-Herblain. Chacune de ces aventures est encadrée par un directeur artistique professionnel différent. Celui-ci accompagne sur une dizaine séances de travail le groupe formé pour l’occasion.

Les Aventures Artistiques se conçoivent comme des temps de création, d’accompagnement et d’échange avec le public pour des musiciens amateurs. Ce sont des moments de découverte, de recherche, de réflexion sur sa propre pratique musicale et de création artistique. Elles participent à la formation individuelle des artistes, à travers les ateliers et le dépassement des frontières musicales.

Visite festive du chantier de la Maison des Arts

Le 27 juin dernier, la Maison des Arts a ouvert ses portes pour une visite festive du chantier, animé pour l’occasion par des musiciens de l’Ecole de musique et des intervenants du Centre d’Expression Artistique. Retour sur ce moment original et sur les réactions lors de la découverte du nouveau bâtiment en construction…

Ecoutez les réactions des visiteurs.

Ce qu’ils ont pensé de l’idée de la visite… (1’44)
tilidom.com

Ce qu’ils ont pensé du chantier… (2’10)
tilidom.com

Ce qu’ils ont pensé des animations et minis concerts… (1’02)
tilidom.com

La visite en images
(2'18)


(3'55)

Le festival Soleils Bleus en quelques mots



Le festival Soleils Bleus est une série de concerts en plein air et gratuits. Sa ligne artistique s’affirme autour d’une esthétique jazz curieuse, inventive, ouverte aux échanges et rencontres. Des musiciens professionnels à la réputation nationale et internationale, des musiciens de la région et des musiciens amateurs sont invités à jouer ensemble, à créer des passerelles et à inventer de nouveaux langages musicaux. Ces rencontres cherchent à souligner un des aspects du jazz trop souvent oublié : son expression festive et populaire.

Les artistes embarqués dans l'action Découverte d’un pays par le biais d’un artiste : Miss Nickki & the Memphis Soul Connection


Miss Niccki, chanteuse passionnée de blues, est née dans l’État du Mississippi aux Etats-Unis. Accompagnée de membres de son groupe « The Memphis Soul Connection », elle est venue au collège rencontrer des élèves.

Les rencontres entre les artistes et 5 classes de 5ème ont eu lieu du 8 au 10 juin. Au cours de riches échanges, les collégiens ont pu approfondir leurs connaissances de l’histoire du blues de Memphis, qu’ils avaient déjà découvert dans le cadre de leur cours de musique.

Patrimoine musical et courants musicaux : les temps forts


o Les recherches

Dans un premier temps, les collégiens ont fait des recherches sur leur histoire familiale. Un questionnaire a également été distribué aux élèves et à leurs familles pour étudier leurs pratiques musicales, déterminer quels types de musique ils écoutent, etc. Cette collecte musicale avait pour objectif la préparation de la rencontre des élèves avec Mouss et Hakim du groupe Origines Contrôlées.

La chercheuse Naïma Yahi et Salah Amokrane, membre du Tactikollectif, sont venus parler aux élèves de l’héritage musical issu de l’immigration maghrébine. Lors de leur intervention, le 14 mai, ils ont présenté aux élèves des artistes d’origine maghrébine résidant en France et ont mis en évidence les liens qu’entretiennent ces artistes avec l’histoire et la tradition ainsi que la façon dont celles-ci se manifestent dans leur musique.



o Origines Contrôlées

La rencontre privilégiée entre Mouss, Hakim et les élèves participant à l’IDD a eu lieu le 5 juin. Lors de cet échange, les artistes et les élèves ont parlé origine, famille, parcours, transmission, héritage et bien sûr musique !



Un concert de Origines Contrôlées a également eu lieu dans la cour du collège le même jour, à l’occasion des portes ouvertes de l’établissement.






Extrait du concert d'Origines Controlées au collège Ernest Renan(3'34)


L'action Atelier Banjos dans Courant d'arts chez Ernest

Cet atelier s’est déroulé sur 3 après-midis. Il a été porté et nourri par la pratique du musicien bidouilleur Pierre Claude Artus. Ce dernier a enrichi l’atelier de fabrication avec des apports historiques sur les origines du banjo.

Les 2 premières séquences (18 et 25 mai) ont été consacrées au travail de fabrication. 9 banjos ont vu le jour au cours de cet atelier !



Durant la dernière après-midi (8 juin), les élèves ont été initiés à la pratique du banjo.



Matière concernée : menuiserie en SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté)
Classe concernée : 7 élèves de 4ème

L'atelier banjos en images (3'51)


Les artistes embarqués dans l'action Découverte d’un pays par le biais d’un artiste : La confrérie Aïssawa



Les 27 et 28 avril, Karim Bennani a rencontré les élèves et leur a parlé des musiques marocaines.



Ces interventions ont été suivies, les 25 et 26 mai, par l’organisation d’un salon de musique animé par des artistes de la confrérie Aïssawa, de Meknès. Ces deux jours ont été l’occasion de rencontres avec des artistes et de nombreux ateliers de pratiques musicales (chant et percussions).




La rencontre des élèves avec des artistes de la confrérie Aïssawa leur a permis de s’initier à la musique marocaine. Cet échange a été préparé en cours avec Blandine Ceillier, professeur de musique au collège. Les élèves ont fait des recherches documentaires, notamment sur internet, pour récolter des informations concernant de nombreuses thématiques : la musique andalouse, les musiques actuelles marocaines, la musique berbère, différents instruments de musique, etc.

Les Aventures Artistiques préfigurent l’activité de la Maison des Arts


Les Aventures Artistiques sont une forme de gageure. Elles peuvent préfigurer en partie, dans leurs composantes, les formes et typologies de projets qui seront menés au sein de la Maison des Arts et ce pour plusieurs raisons. En effet, elles permettent de :

• Développer le volet expérimental : à savoir, dans ce cadre précis, la création par tirage au sort de groupes de musiciens issus de différents et larges horizons avec pour objet de créer ensemble de la musique originale pour un public.
• Défendre la notion de rencontres élargies : humaines et artistiques, acoustiques et amplifiées, entre professionnels et amateurs, débutants et confirmés, jeunes et plus âgés …
• Renforcer la valorisation et l’envie de faire ensemble, de co-construire, de renforcer les pratiques collectives.
• Favoriser les décloisonnements entre les différentes esthétiques musicales qui pourraient être transcrites ou déclinées par des projets transversaux avec les différentes disciplines artistiques de la Maison des Arts.
• Affirmer la notion de plaisir au sein dans sa pratique artistique.
• Croiser les modes d’apprentissages, souvent complémentaires et qui rentrent en synergie : chacun apprend de l’autre et développe son écoute
• Utiliser des outils de nouvelles technologies : sons et images, enregistrement en studio…

Nul doute que de nouvelles Aventures Artistiques, élargies à l’ensemble des champs artistiques, verront le jour au sein de la Maison des Arts. Vivement demain !

L’interview de l’artiste Duvone Stewart pour Speak Musik


L’interview de Duvone Stewart, joueur de steeldrum originaire de Trinidad et Tobago, a été réalisée en classe entière le 18 mai, dans l’enceinte du collège.





Elle a été diffusée en direct sur Jet FM le 23 juin, présentée par Marwane, Nicolas, Terence, Maxime, Anne-Gaëlle Le Roux et Adeline Praud.

tilidom.com
Ecoutez l’interview (16’16)

tilidom.com
Ecoutez l’extrait de l’émission « Le M.I.D.I. » du 23 juin (41’41)

Chantier création : les temps forts


Après quelques sorties sur le chantier de la Maison des Arts, les élèves avaient à leur disposition des sons et des images, source d’inspiration. Ils se sont lancés dans la création et ont réalisés des écrits poétiques. Ceux-ci ont été associés aux images prises sur le chantier pour former des « photos-poèmes ». Un montage de ces travaux a été exposé lors des portes ouvertes du collège, le 5 juin. Ils ont également été projetés, sous forme de diaporama, à l’occasion de la visite du chantier de la Maison des Arts, le 27 juin.









La veille de la visite du chantier, Clémence, Hanane, Mouna, Mohamed et Raphaël ont été tagger un mur de la Maison des Arts. Aidés par Olivier, intervenant au CEA (Centre d’Expression Artistique), ils ont écrit à la bombe des extraits des poèmes réalisés par l’ensemble des participants de l’IDD et ont laissé parler leur créativité.

L'accompagnement éducatif


Cette année, 4 élèves de CE2 de l’école de la Harlière ont pratiqué la musique grâce à l’accompagnement éducatif. Tous les mardis à 17h, Damien, Eslème, Manar et Christina sont allés retrouver Yann Théophage et Jean-François Daussy, professeurs à l’Ecole de musique. Damien faisait du saxophone avec Yann. Jean-François apprenait le djembé à Eslème et l’accordéon à Manar et Christina. Les 4 apprentis musiciens, enchantés, ont accompagné en musique le spectacle de fin d’année de leur classe.





tilidom.com
Ecoutez les extraits musicaux du spectacle (10 minutes environ)

L’accompagnement éducatif a été mis en place par l’Ecole de musique, en partenariat avec l’école élémentaire de la Harlière. Elle représente l’une des branches de l’action culturelle de la future Maison des Arts. Celle-ci a le souci de rendre la culture accessible à tous. Pour aider les habitants du quartier à s’approprier la nouvelle structure, l’action auprès des enfants du quartier est un élément clé.

Les artistes embarqués dans l'action Découverte d’un pays par le biais d’un artiste : Duvone Stewart





Les 26 et 27 mai, les élèves de 3 classes de 4ème sont allés rencontrer Duvone Stewart, grand joueur de steeldrum né à Trinidad et Tobago. Au programme de ces rencontres : interviews, échanges, mini concerts, etc.




Durant les semaines qui ont précédé cette rencontre, les collégiens ont fait des recherches dans le cadre de leur cours de musique. Cela leur a permis de découvrir l’histoire de Trinidad et Tobago, ainsi que celle de cet instrument original qu’est le steeldrum.

Les perspectives de Courant d'arts chez Ernest

L’arrivée de la Maison des Arts dans le quartier de la Harlière va changer le maillage des propositions artistiques et les habitudes des Herblinois. La place du collège Ernest Renan dans le paysage éducatif, social et culturel de ce quartier est indiscutable. Lieu de vie, d’apprentissage et de pratiques culturelles, le collège est un espace de brassage, de rencontres, d’échanges et donc de diversité culturelle.

Courant d’arts chez Ernest préfigure l’action culturelle de la Maison des Arts. Il va s’inscrire dans le temps et s’élargir à toutes les disciplines. Nous pouvons ainsi espérer bousculer les pratiques, élargir les horizons artistiques des élèves et accompagner une meilleure lisibilité des arts, des cultures et des démarches singulières qui peuvent y être associées.

Au terme d’une première année scolaire, les réactions des élèves lors des rencontres et des ateliers, tout comme l’enthousiasme et l’investissement des enseignants et des intervenants, nous laissent présager de belles perspectives d’évolution.

Bellevue demain - La Maison des Arts : Visite de chantier


La Maison des Arts va petit à petit sortir de terre. Le chantier est en marche et il modifie les paysages sonore et visuel du quartier de la Harlière.

Bellevue Demain - La Maison des Arts : Visite de chantier. Avec la voix de Michel Pacteau architecte de la Maison des Arts - Mai 2009.


L’interview du groupe Asian Dub Fondation pour Speak Musik


Le 29 novembre, trois élèves sont allés à l’Olympic pour interviewer le groupe anglais Asian Dub Fondation. L’interview a été retransmise sur Jet FM le 18 décembre.

tilidom.com

Ecoutez l’interview (11’15)

L’action Découverte d’un pays par le biais d’un artiste dans Courant d'arts chez Ernest


Cette année, Courant d’arts chez Ernest a emporté les collégiens vers 3 destinations : le Maroc pour les classes de 3ème, Trinidad et Tobago pour celles de 4ème et les Etats-Unis pour les élèves de 5ème.

Il y a des artistes locaux qui partent en résidence à l’étranger pour enrichir et développer leurs pratiques et leurs connaissances musicales. Il y a aussi les artistes étrangers, de passage chez nous, qui viennent partager leur musique et leur culture. L’idée du projet Découverte d’un pays par le biais d’un artiste est de tisser du lien entre ces artistes de passage et des classes du collège, par le biais de rencontres, d’ateliers de pratiques artistiques, d’expositions, etc. Au travers de ces échanges, les collégiens sont amenés à découvrir d’autres cultures et de nouveaux horizons.

Matières concernées : Education musicale, Recherche documentaire
Classes concernées : 5 classes de 3ème, 3 classes de 4ème, 5 classes de 5ème

Chantier création : présentation


La Maison des Arts se construit petit à petit à côté du collège. Ce chantier interpelle, il modifie les paysages sonore et visuel du quartier de la Harlière. Le projet Chantier Création invite les élèves à récolter des sons et des images du chantier au fur et à mesure de son avancée. Ces récoltes ont été dans un second temps la matière première de créations poétiques pensées et composées par les apprentis artistes. Plus globalement, Chantier création invite les collégiens à poser un regard curieux sur le projet de la Maison des Arts.

Matières concernées : Arts plastiques, Itinéraire de découverte (IDD) « Histoires à danser »
Classe concernée : les élèves de 4ème inscrits dans l’IDD

Patrimoine musical et courants musicaux


Ce projet a l’ambition d’inviter les collégiens à rechercher et découvrir le patrimoine et les modes de transmission musicale qui les entourent. Il s’agit d’appréhender les courants musicaux en lien avec l’histoire et notamment leur propre histoire familiale. Des interventions, rencontres, conférences, ateliers de pratiques et autres activités viennent appuyer cette démarche de recherche et découverte. Cette action prend appui sur le projet Origines développé cette année au collège Renan.

Matière concernée : Itinéraires de Découvertes « Recherche et valorisation des origines ».
Classe concernée : 50 élèves de 4ème inscrits dans l’IDD

Speak Musik : présentation


Cette année, Speak Musik donne aux collégiens l’occasion de pratiquer l’anglais en dehors de la salle de classe. Ils vont à la rencontre d’artistes anglophones en tournée en France et réalisent des interviews. Speak Musik, c’est donc l’opportunité d’élargir ses horizons musicaux, d’approfondir ses connaissances en langue étrangère et de les mettre en pratique dans le cas concret d’une interview.

Dans le cadre de cette action, les collégiens ont été formés à la technique de l’interview par l’équipe de la radio associative Jet FM. Cette formation a été assurée par Pascal Massiot (rédacteur en chef) et Anne Laure Sotin (responsable technique & création radiophonique), qui sont venus rencontrer la classe en novembre.



Chaque interview a été préparée par la classe avec Anne-Gaëlle Le Roux, leur professeur d’anglais. La traduction des interviews réalisées est également le fruit du travail des élèves, aidés par leur professeur.


Matières concernées : Anglais
Classe concernée : 3ème européenne

Les actions de Courant d’arts chez Ernest


Les actions mises en œuvre dans le cadre du projet Courant d’arts chez Ernest vont s’inscrire sur 3 niveaux :

1. La sensibilisation (découverte d’un lieu, d’une œuvre, d’un artiste)
2. Le projet accompagné (intervention d’un médiateur/artiste avec idée de faire)
3. Le parcours artistique et culturel (projet qui s’inscrit dans la durée).

Chacune des actions prend appui sur une ou des matières. Les terrains à explorer sont donc variés, à l’image des matières enseignées. Comment les différentes matières s’impliquent-elles dans les diverses actions de Courant d’arts chez Ernest ?

- Français : écriture et analyse de textes, rédaction de critiques et chroniques discographiques…
- Economie : économie solidaire, emploi et financement de la culture…
- Histoire-géographie : histoire des arts au travers des pays, des périodes …
- Langues vivantes : paroles de chansons (écoute et analyse), réalisation d’interviews…
- Mathématiques : études, enquêtes, géométrie, statistiques…
- Sciences : propagation des ondes sonores, risques auditifs…
- Arts plastiques : vidéos, illustrations…
- Sport : travail sur le corps, le rythme…

Parallèlement à cette implication dans les différentes matières, qui se concrétise nécessairement par un investissement des enseignants concernés, différentes actions ont aussi des implications plus globales :

- Repérage et accompagnement de collégiens ayant une pratique culturelle ou artistique
- Impulsion de créations collectives
- Résidences d’artistes, transmissions, ateliers…
- Conférences, informations, débats
- Concerts au collège et dans le quartier
- Favoriser la participation des collégiens aux projets culturels présents sur le territoire

Les objectifs de Courant d'arts chez Ernest

Courant d’arts chez Ernest s’inscrit dans le cadre des grands objectifs et des enjeux du projet d’établissement du collège Ernest Renan et de son volet culturel. Ses objectifs s’articulent donc avec ceux du collège. Ainsi, il a notamment pour ambition de :
- Affirmer la place de la culture au quotidien
- Participer autrement à l’acquisition des compétences fondamentales
- Ouvrir le collège sur son environnement et participer à la valorisation de son image
- Permettre au public visé de passer du rôle d’auditeur à celui d’acteur
- Donner du sens aux apprentissages par la mise en œuvre d’un processus favorisant l’implication dans des productions culturelles

Les partenaires du projet Courant d'arts chez Ernest

- Les partenaires culturels
o JET FM
o L’Olympic
o EPCC Onyx-La Carrière
Ces 3 structures sont des partenaires culturels privilégiés car elles sont régulièrement impliquées sur le projet.



- Les partenaires financiers
o Ville de Saint-Herblain
o Conseil Général de Loire Atlantique : de par sa compétence sur la gestion des collèges, le Conseil Général est également actif sur la mise en œuvre d’actions culturelles et artistiques en milieu scolaire. Les porteurs du projet Courant d’arts chez Ernest, ainsi que leurs partenaires s’inscrivent dans cette démarche pour réaliser avec le soutien du Conseil Général de Loire Atlantique un travail de fond, artistique et citoyen sur plusieurs années dans un collège classé ZEP où la pratique artistique hors du champ scolaire n’est pas toujours évidente.
o Trempolino



Les coordonnateurs du projet Courant d'arts chez Ernest

Etroitement lié à la création de la Maison des Arts dans le quartier de la Harlière, Courant d’arts chez Ernest est un projet qui vise à préparer l’arrivée du nouveau bâtiment. Il a été imaginé et mis en œuvre par l’Agence Culturelle associée au Collège (principaux et enseignants) et certains acteurs culturels (Trempolino, Ecole de musique de Saint-herblain…). Depuis maintenant plus de deux ans, ils travaillent en concertation pour élaborer un ensemble cohérent d’actions motivantes pour les enseignants et les élèves et respectant les apprentissages fondamentaux.

C’est aujourd’hui la Direction des Affaires Culturelles de Saint-Herblain qui coordonne le projet Courant d’arts chez Ernest. En concertation avec les différents partenaires, elle accompagne le développement et la structuration des actions.

Maison des Arts : Maison biz’arts ?


Architecture, avancée des travaux, avenir du site de l’école de la Harlière… L’architecte M. Macé répond aux questions des apprentis journalistes

A chaque récréation, les élèves de l’école de la Harlière voient des ouvriers du chantier aidés par l’indispensable grutier, construire la future Maison des Arts.
A ce stade, une visite de chantier aurait permis de mieux se rendre compte des avancées. Pour raisons de sécurité, cette visite ne se déroulera que le samedi 27 juin, jour de la fête de l’école avant fermeture définitive de celle-ci.
En attendant, M. Macé, architecte dessinateur de cette Maison des Arts, a accepté l’interview des CE2 CM1 concernés de très très près par la disparition de leur école et par l’arrivée de ce nouveau bâtiment dans leur quartier.


1- L’architecture

C’est quoi le métier d’architecte ?

Je travaille avec une équipe de 20 personnes (Tetrarc) qui dessine plein de projets différents : pas seulement des maisons… On crée des immeubles, des nouveaux paysages comme autour de la ligne de tramway : c’est très varié. Parfois les idées viennent vite et parfois c’est plus long...

Quels bâtiments avez-vous déjà dessinés ?

La route de Vannes avec ses « cailloux bleus », les bâtiments de la banque BPA qui changent de couleurs avec les reflets du soleil, par exemple…

Quand la mairie vous a demandé de dessiner cette Maison des Arts, comment avez-vous pensé aux formes et aux partages des lieux ?

Tout d’abord, la ville organise un concours entre architectes en nous donnant un grand cahier où sont inscrites toutes leurs demandes. L’idée, c’est de gagner ce concours.

Nous avons organisé tous les services à proximité sur le même étage.
(École de musique, arts plastiques, multimédia, grande salle commune auditorium…)

Une bibliothèque toute en transparence sera au rez-de-chaussée et le 1er étage semblera flotter dans les airs.

Le bâtiment, en forme de grand carré, symbolise un corps avec à l’intérieur le cœur en formes arrondies, molles comme des organes du corps.

Il y aura un habillage extérieur avec du métal percé comme s’il était déchiré.

Les ouvertures sont petites mais nombreuses.
Pour un meilleur son, il ne fallait pas des vitres en verre trop grandes.


2- Les travaux

Combien de temps doivent durer les travaux ?

La fin est prévue en mai 2010, dans un an. Donc en tout, presque deux ans de travaux.

Est-ce que le calendrier des travaux est respecté ?

Oui, c’est respecté à ce jour. Les intempéries (tempête, grand froid…) ne sont pas comptées dans le délai. Si le délai est dépassé, il y a des amendes pour les entreprises.

Dans un mois environ, la grue sera enlevée car les murs en béton seront terminés.

Combien d’ouvriers travaillent sur le chantier ?

C’est une question piège, car cela dépend des jours.
Bientôt, après les maçons, il y aura tous les corps de métiers. Cela va fourmiller à l’intérieur quand il y aura les ouvriers pour l’électricité, le chauffage, les murs intérieurs, etc.

Pour l’instant c’est tranquille.

Combien coûte cette Maison des Arts ?

Environ 7 millions d’Euros mais pour la commune, il y a d’autres frais en plus (recherche d’architectes, sondage des sols…)

A qui appartiendra-t-elle ?

A la ville de Saint-Herblain et tous les habitants pourront l’utiliser.


3- Le devenir de l’école de la Harlière

Qu’est-ce qu’il y aura à la place de notre école ?

Ce sera un espace vert, un jardin : les parkings seront autour.

Quand va-t-elle être démolie ?

La maternelle très rapidement, par contre il faudra attendre que l’école de musique puisse aller dans les nouveaux locaux avant de raser l’école élémentaire.

Est-ce que le nom de la Harlière va rester ?

La Maison des Arts n’a toujours pas de nom définitif pour l’instant.
C’est à la commune de décider.

Nous aimerions qu’un morceau de mur et un morceau de la cour de notre école soient exposés à la Maison des Arts en souvenir de notre groupement scolaire. Qu’en pensez-vous ?

L’idée est bonne mais il faut que les usagers de la Maison des Arts comprennent que ces morceaux viennent d’une école. Il faut réfléchir à un objet qui symbolise votre école et voir comment il peut être intégré au projet.

Les élèves à la rencontre de la Maison des Arts


Le grand chantier de la Maison des Arts interpelle les habitants. Les élèves des écoles voisines ne sont pas les derniers à se poser des questions. Pour en apprendre un peu plus, certains d’entre eux sont devenus pour un temps de véritables apprentis journalistes !

Les élèves de CM2 de l’école de la Sensive ont réalisé un reportage radio avec l’aide de l’équipe de la radio associative Jet Fm. A l’école de la Harlière, les apprentis journalistes de la classe de CE2/CM1 ont interviewé l’un des architectes de la Maison des Arts : M. Macé.

Découvrez le résultat de leur travail !

Ecoutez le reportage radio
tilidom.com




Les plans de la Maison des Arts


La Maison des Arts présente une structure originale. Elle répond au désir de construire un bâtiment innovant dans sa forme, mais également pratique dans son utilisation. L’organisation physique du bâtiment doit permettre aux différentes structures présentes de pouvoir se mêler, mais aussi s’isoler, pour travailler dans un même espace sans se gêner.

Pour mieux vous présenter l’organisation et la forme du nouveau bâtiment, voici deux plans simples, tirés de ceux des architectes Tetrarc et Pacteau, chargés de la construction de la Maison des Arts.


Au rez-de-chaussée : l’Accueil, la Bibliothèque, les Moyens Techniques Généraux, l’Auditorium, des salles de répétition


A l’étage : l’Ecole de musique, les salles d’Arts Plastiques, l’espace Multimédia, un pôle tertiaire (bureaux des équipes de la Direction des Affaires Culturelles et de la Maison des Arts).

Attention : Ces deux plans sont des versions simplifiées de ceux fournis par les architectes Tetrarc et Pacteau. Des modifications ont pu être apportées aux plans de la Maison des Arts depuis leur réalisation.

Présentation du projet Courant d'arts chez Ernest


Courant d’arts chez Ernest est un projet singulier qui vise à affirmer la place de la culture au collège Ernest Renan. Il invite les collégiens à poser des regards différents sur les mondes musicaux et artistiques qui les entourent, par un ensemble d’actions et de réalisations culturelles. Dans le cadre de leurs cours, les élèves sont amenés à pratiquer (musique, photographie, etc.), à découvrir (courants musicaux, instruments, etc.) et à rencontrer (artistes, élus, chercheurs, etc.).



Ce projet d’action culturelle en milieu scolaire a pour ambition de mettre en cohérence les objectifs des personnels d’enseignement et ceux des acteurs de la culture. En effet, ces actions culturelles s’inscrivent dans le prolongement des programmes scolaires. Elles sont construites à des fins pédagogiques en concertation avec les enseignants, qui s’engagent volontairement. Ainsi, chaque action implique obligatoirement un croisement entre une matière enseignée au collège et un projet/une pratique artistique.

L’interview de la chanteuse T-Love pour Speak Musik


Lise et Franck ont interviewé T-Love, une chanteuse de Hip Hop originaire de Los Angeles. Cette rencontre a eu lieu le 24 février au Pannonica, dans le cadre du festival Hip Opsession.






Lise, Franck, Anne-Gaëlle Le Roux et Adeline Praud (coordinatrice du projet) ont présenté, en direct sur Jet FM le 26 mars, l'interview de T-Love, l’action Speak Musik et le projet Courant d’arts chez Ernest. Ils avaient été invités par Pascal Massiot, qui anime l'émission « Le M.I.D.I. Le Magazine d’Information avec des Disques et des Invité(e)s ».

tilidom.com
Ecoutez l’interview (13’37)

tilidom.com
Ecoutez l’extrait de l’émission « Le M.I.D.I. » du 26 mars (37’31)