L’interview de la chanteuse T-Love pour Speak Musik


Lise et Franck ont interviewé T-Love, une chanteuse de Hip Hop originaire de Los Angeles. Cette rencontre a eu lieu le 24 février au Pannonica, dans le cadre du festival Hip Opsession.






Lise, Franck, Anne-Gaëlle Le Roux et Adeline Praud (coordinatrice du projet) ont présenté, en direct sur Jet FM le 26 mars, l'interview de T-Love, l’action Speak Musik et le projet Courant d’arts chez Ernest. Ils avaient été invités par Pascal Massiot, qui anime l'émission « Le M.I.D.I. Le Magazine d’Information avec des Disques et des Invité(e)s ».

tilidom.com
Ecoutez l’interview (13’37)

tilidom.com
Ecoutez l’extrait de l’émission « Le M.I.D.I. » du 26 mars (37’31)

L’articulation centralité – proximité


La localisation de la Maison des Arts est un élément important, mais elle ne fait pas tout. Jean-François Tallio, adjoint à la culture, souligne ainsi le caractère essentiel des liens qui uniront la Maison des Arts aux centres socioculturels, aux écoles, aux associations, etc. La Maison des Arts doit fonctionner de façon à articuler centralité et proximité. L’interaction doit être constante.

Les modalités d’organisation entre les différents acteurs de la vie culturelle sont le reflet d’une véritable stratégie de répartition entre les activités ayant une dimension centrale et celles relevant plus de la proximité. La répartition des activités découle de la volonté de ne pas créer d’obstacle à une pratique culturelle pour cause de contraintes de déplacements trop importantes. Elle est faite en fonction des usagers, qui sont placés au cœur des pratiques.

Les moyens sont mis en commun et se renforcent entre eux de cette façon. La Maison des Arts est envisagée comme un outil et un centre de ressources possible pour les centres socioculturels et les associations dans le cadre des missions de développement culturel. Les centres socioculturels sont eux pensés comme des relais, pouvant apporter une aide pour la réflexion, la concertation et la réalisation de projets culturels suscités par la Maison des Arts.

Pourquoi une Maison des Arts ?

La Maison des Arts est née de la nécessité de construire de nouveaux locaux pour l’Ecole de musique de Saint-Herblain. En effet, les locaux actuels sont inadaptés (problèmes de salles, d’acoustique, d’accessibilité,…).

Ecoutez les usagers de l’École de musique (1’16)
tilidom.com

Une réflexion a donc été engagée quant à la création d’un nouveau bâtiment. Rapidement, il est apparu que ce projet devait s’inscrire dans un champ d’action beaucoup plus large que les seuls domaines de la musique et de la formation. En effet, la juxtaposition actuelle des différentes structures culturelles (Ecole de musique, Atelier 14, Centre d’Expression Artistique,...) ne permet pas une communication et une interactivité satisfaisantes.

Dans la perspective de créer une nouvelle dynamique et de meilleures conditions de travail, il a été décidé de construire un espace généraliste où pourront se croiser et se mélanger les populations et les différentes activités culturelles. Le nom de ce nouvel espace ? La Maison des Arts.

Une localisation forte de sens pour la Maison des Arts


La construction de la Maison des Arts s’inscrit dans la démarche globale du Projet de rénovation urbaine (PRU) du quartier de Bellevue (cf. article consacré).

Son implantation dans le quartier de la Harlière, au cœur de Bellevue, résulte d’une volonté forte de la Ville d’améliorer le cadre de vie et de revaloriser l’image du quartier, qui est l’un des plus « marqués » socialement. C’est un signe fort du désir de mixité et d’ouverture et une marque de soutien aux territoires prioritaires de la politique de la Ville. Pour Jean-François Tallio, adjoint à la culture, « la Maison des Arts est là pour affirmer que la culture est proposée à tous et à chacun sans exclusion ». Son implantation dans le quartier est « un signe de la volonté d’en faire un lieu qui soit accessible à tous ».

La création de la Maison des Arts répond à l’ambition de Saint-Herblain d’être une ville solidaire et porteuse de cohésion sociale. Elle s’inscrit dans une démarche de désenclavement du quartier et de renforcement des équipements et des services de proximité.

Les réalisations concrètes du PRU Bellevue

Le Projet de Rénovation Urbaine (PRU), se traduit concrètement par :
  • la création d’une plateforme de mobilité – pour faciliter les déplacements de la population la plus fragilisée et à faibles revenus (auto-école sociale, atelier mécanique où un professionnel pourra guider les utilisateurs pour qu’ils fassent eux-mêmes les petites réparations sur leur véhicule, etc.)
  • la création d’un pôle d’activités – pour répondre à la demande d'entreprises désireuses de s’implanter en Zone Franche Urbaine
  • la valorisation d’un espace de loisirs et de détente : le Bois-Jo – améliorer son accessibilité et ses aménagements
  • la réhabilitation de logements sociaux
  • la construction de la Maison des Arts
  • l’extension des écoles de la Sensive et de la Rabotière
  • etc.

Pour de plus amples informations, l’espace information vous ouvre ses portes au 9 rue de Charente. Vous pouvez également consulter le site internet dédié au PRU Bellevue : http://bellevuedemain.saint-herblain.fr/

Les grandes lignes du Projet de Rénovation Urbaine Bellevue

Fin 2002, le quartier Bellevue est désigné Opération de renouvellement urbain (ORU) par le Comité interministériel des villes. Aujourd'hui, l'ORU est appelée PRU (Projet de rénovation urbaine).

Pour la Ville de Saint-Herblain, il s’agit principalement de :
  • améliorer l’habitat et le cadre de vie,
  • favoriser la revitalisation économique,
  • améliorer l’accès à l’emploi et le lien social,
  • développer et diversifier les services et les équipements publics,
  • assurer des continuités urbaines entre le quartier et les espaces périphériques,
  • soutenir les initiatives culturelles,
  • valoriser les espaces publics et naturels.

Pour atteindre ces objectifs, le projet implique la mise en œuvre d’un ensemble d’actions visant à :

  • favoriser la mixité sociale et l’accessibilité du quartier,
  • développer une offre de logements diversifiée et adaptée aux ménages aux ressources modestes,
  • renforcer et valoriser les initiatives de participation citoyenne,
  • redéfinir les principes de la gestion urbaine de proximité.


Pour de plus amples informations, consultez le site internet dédié : http://bellevuedemain.saint-herblain.fr/