L’articulation centralité – proximité


La localisation de la Maison des Arts est un élément important, mais elle ne fait pas tout. Jean-François Tallio, adjoint à la culture, souligne ainsi le caractère essentiel des liens qui uniront la Maison des Arts aux centres socioculturels, aux écoles, aux associations, etc. La Maison des Arts doit fonctionner de façon à articuler centralité et proximité. L’interaction doit être constante.

Les modalités d’organisation entre les différents acteurs de la vie culturelle sont le reflet d’une véritable stratégie de répartition entre les activités ayant une dimension centrale et celles relevant plus de la proximité. La répartition des activités découle de la volonté de ne pas créer d’obstacle à une pratique culturelle pour cause de contraintes de déplacements trop importantes. Elle est faite en fonction des usagers, qui sont placés au cœur des pratiques.

Les moyens sont mis en commun et se renforcent entre eux de cette façon. La Maison des Arts est envisagée comme un outil et un centre de ressources possible pour les centres socioculturels et les associations dans le cadre des missions de développement culturel. Les centres socioculturels sont eux pensés comme des relais, pouvant apporter une aide pour la réflexion, la concertation et la réalisation de projets culturels suscités par la Maison des Arts.

Aucun commentaire: