MARIE-PIERRE DUQUOC à la MdA

En résidence du 13 mars au 15 juin 2013.
Exposition en octobre 2013

Appel à participation

Dans le cadre de sa résidence, Marie-Pierre Duquoc recherche :
- des chanteurs et récitants sachant lire la musique pour participer à une performance vocale sur un texte écrit par l'artiste et sur une musique de Pierre Lange. Rendez-vous les jeudi 31 janvier et 7 février à partir de 18h30 dans l'auditorium de la Maison des Arts. La performance sera filmée et enregistrée.
- un groupe de 5 à 10 personnes pour participer à un atelier chorégraphique autour des gestes du travail, avec l’artiste et l’accompagnement d’une chorégraphe. Rendez-vous les samedi 16, 23 et 30 mars, puis les 6 et 13 avril à la Maison du Citoyen, pour des ateliers de 2 heures (de 10h à 12h, sauf le 13 avril de 14h30 à 16h30). Deux dates entre mai et juin restent à fixer pour filmer le résultat de l’atelier.

Les films et enregistrements seront diffusés lors de l'exposition de Marie-Pierre Duquoc à la Maison des Arts en octobre 2013, et sont susceptibles de donner lieu à une restitution live. Pour tout renseignement ou pour s'inscrire, contacter Rosine Mercier au 02.28.25.25.56 ou rosine.mercier@saint-herblain.fr


Son projet : ChantYé

La résidence de Marie-Pierre Duquoc fait suite à un projet initié en septembre 2011 au sein d'un chantier d’insertion, APAJH Sarthe Mayenne – Afic Créafibres, basé dans la périphérie du Mans. Aux femmes qui s'y forment à la couture et à la customisation de vêtements, elle a passé commande d'un vêtement de scène pour interpréter TravaYé!, une performance écrite précédemment reprenant de manière poétique la question du travail, ses gestes, ses sigles, ses organismes... Il s'agissait là d'un prétexte afin de s'insérer dans le lieu, à la fois comme cliente, comme artiste et comme femme, pour établir un dialogue avec les femmes et personnels de la structure, préalable à une création à la fois documentaire et artistique.

 
La résidence de Marie-Pierre Duquoc vise à restituer au public ce projet dans toute sa complexité : enregistrements sonores, vidéos, photographies, diagrammes, récits, dessins, foulards et costumes commandés aux femmes de Créafibres vont être réinvestis, exposés, racontés dans une salle de la Maison du Citoyen, où l'artiste s'installera à partir du mois de mars 2013, et où elle initiera rencontres, débats et collaboration autour des thématiques du travail, de l'insertion avec des structures et des personnes engagées dans ces problématiques sur Saint-Herblain.

L'artiste souhaite en outre créer dans le cadre de sa résidence deux performances. La première, vocale, reprend les mots du travail, depuis les récits des femmes de la structure d'insertion jusqu'aux textes de loi régissant le travail. Ces mots et sigles seront récités sur une musique de Pierre Lange, compositeur et professeur à la Maison des Arts, par des amateurs de Saint-Herblain, à la manière d'un chœur grec. La deuxième performance est quant-à-elle gestuelle : assistée de Fabienne Compet, chorégraphe, Marie-Pierre Duquoc invitera un groupe de femmes amateures à rejouer les gestes du travail et à mettre en scène de manière originale les foulards réalisés dans le cadre de sa résidence au sein de Créafibre.

Ces deux performances seront filmés dans des lieux dédiés au travail et à l'insertion, et restituée dans le cadre d'une exposition au mois d'octobre 2013 à la Maison des Arts.


 
L'artiste

A travers l'observation du quotidien et de ses organisations, Marie-Pierre Duquoc développe des formes artistiques originales qui touchent autant à la documentation qu'à la poésie: elle écrit, filme, dessine, performe, fédère, organise, structure, rassemble, invite, provoque des rencontres, des contacts, des passages, des liens, des événements, des en-cours et des encore et en corps...


Chacun de ses projets est l’objet d’une expérience qu'elle restitue par le biais de récits performés et expositions de dessins, schémas, organigrammes, cartographies, partitions… Le langage et la langue, outils privilégiés de nos échanges, véhicules de la pensée, pivots de nos organisations, participent à la construction des projets. Ils constituent des instruments et moyens d’analyse et d’interprétation des différents contextes et situations vécus et observés. Ils fournissent la matière des  expérimentations graphiques et orales de Marie-Pierre Duquoc, donnent corps à ses extrapolations analytiques, orchestrent les échanges.

Souvent autobiographiques, ses récits jouent cependant avec la multiplicité des je, passent de la première personne du singulier aux différents pronoms, pour interroger individualité et communauté qui participent aux projets ...

Pour en savoir plus sur Marie-Pierre Duquoc
Son site, cliquez ici.

A Centre National des Arts Plastiques, CNAP


 

Aucun commentaire: