JULIETTE LE ROUX à la Maison des Arts

Fin de résidence

Mercredi 3 avril, à l'occasion de la fin de Diluvium, l'exposition de Juliette Le Roux à la Maison des Arts, l'artiste a proposé aux visiteurs de partager avec elle une visite de la galerie : un moment d'échanges et d'expériences sensibles autour de ses parcours à travers l'espace et le temps du territoire herblinois.

Dilivium est une étape dans le processus de création de Juliette Le Roux. Elle envisage de poursuivre sa démarche à Saint-Herblain, en lien avec le service documentation de la mairie...

Par ailleurs, Dilivium sera prochainement diffusé à l'antenne de JetFM.
 


En résidence du 4 janvier au 13 mars 2013
Exposition du 14 mars au 4 avril 2013
Vernissage le 13 mars 2013 à partir de 18h30


Le 20 février 2013 
Juliette Le Roux accueillait dans son atelier de l’atelier numérique le public ainsi que plusieurs classes de la Maison des Arts. Tout au long de l’après-midi, l’artiste sonore a présenté son projet aux visiteurs ainsi qu’à plusieurs classes d’arts plastiques, autour de cartes, de schémas, de croquis et d’enregistrements sonores. Ces rencontres ont été l’occasion d’initiations à l’écoute d’œuvres sonores et de nombreuses discussions passionnantes autour de ce sujet et de cette pratique peu communs




Dates à venir
Mercredi 13 mars 2013 : vernissage à partir de 18h30, hall de la MdA
Mercredi 3 avril 2013 : visite performée de son exposition, de 14h à 17h. 
 
Le 17 janvier 2013 
Juliette Le Roux était invitée à la radio Jet FM.
Pour écouter l'émission, cliquez ici.


Maison des Arts : Juliette Le Roux - 100 jours... par saint-herblain  

Le projet de la résidence
Artiste sonore, documentariste, vidéaste engagée dans les questions environnementales, Juliette Le Roux développe à la Maison des Arts de Saint-Herblain jusqu'à la mi-mars un projet entre création sonore et graphique. Intéressée tout particulièrement au processus de péri-urbanisation, au passage de la campagne à la ville, à l'aménagement du territoire de la commune, et aux questions de la notation de ces passages, l'artiste débutera sa résidence par un arpentage de la commune, à la recherche de « tableaux », des lieux qui visuellement et auditivement, donnent à percevoir le passage de la nature à la ville, des paysages anciens aux paysages pensés de l'urbanisation.
Ces tableaux, elle les dessinera, elle les enregistrera, elle les écrira, elle se les fera raconter au gré de ses rencontres avec les habitants... De ce travail d'arpentage, elle tirera des paysages sonores, une série de prises de sons qui donnent à imaginer aux auditeurs des lieux, des traversées, des histoires...

De ces paysages sonores naîtront des dessins, réalisés dans le cadre de la classe de gravure de la Maison des Arts, autant d'éléments graphiques qui pourraient s'assimiler autant à la cartographie subjective qu'à une partition poétique. Le mot « partition », dérivé du latin partitio, désigne aujourd'hui la transcription graphique d'une musique, mais il fut longtemps utilisé pour désigner le résultat d'un partage, de l'acte de découper et organiser les éléments d'un ensemble.

Peut-être, dans le prolongement de cette résidence, Juliette Le Roux souhaitera-t-elle transmettre ces « partitions » à des musiciens de la Maison des Arts, afin qu'à leur tour ils donnent à entendre leur lecture du territoire et des passages dans Saint-Herblain, sous forme musicale cette fois. D'un espace à l'autre, d'un temps à l'autre, le projet de Juliette Le Roux, tente de donner à percevoir un territoire dans son évolution et ses changements, des lieux auxquels nous ne prêtons pas nécessairement attention. Il s'agit d'un travail nécessairement parcellaire et incomplet, mais ouvert à l'imaginaire, au temps qui passe, à la mémoire des lieux.

Résidence en partenariat avec Jet FM et à ce titre la radio apportera son aide à l'artiste dans la réalisation de son projet. 

L'artiste
Juliette K. Le Roux est née en 1981. Après son diplôme national d'arts plastiques à l’École supérieure d'arts de Rueil- Malmaison, elle intègre le master en réalisation documentaire de création de l'université de Poitiers (créadoc). De la performance à l'installation, elle s'intéresse aux diverses pratiques artistiques contemporaines.
Par l’outil du corps ou de la caméra, elle expérimente différents chemins d’écriture et d’accès au réel. Du journal filmé aux actions dans l’espace public, c’est l’expérience d’un temps traversé, vécu, “incorporé” qui font histoire.
 

Intervenante auprès des publics et programmatrice cinéma, elle travaille en collectif (A brûle pour point, Mire…) sur différents projets liés au cinéma documentaire et expérimental, et depuis 2009 avec les Ateliers du sol, afin de croiser différents corps de métier sur des questions liées au paysage.
Elle est également monteuse pour d'autres projets entre art vidéo et cinéma documentaire et reste proche des arts de la scène.
 

Elle vit et travaille à Nantes.

Pour en savoir plus sur Juliette Le Roux :
Association A brûle pour point
Les ateliers du sol


 

Aucun commentaire: